Contenu

Nous aimerions remercier chaleureusement tous ceux et celles qui consulteront ce guide. En tant que fournisseur de services, vous procurer un exemplaire de cette ressource est un grand pas franchi dans le développement de services positifs pour les personnes trans. Le public ciblé par ce document étant assez large — médecins généralistes et spécialistes, intervenants et intervenantes en santé mentale, travailleurs sociaux et travailleuses sociales, personnel de première ligne, etc. —, nous vous invitons à choisir les sections et les chapitres les plus pertinents à votre travail.

Les personnes trans se heurtent à de nombreux obstacles en ce qui concerne l’accès aux services sociaux et services de santé au Québec. Parmi ces obstacles, mentionnons des soins de santé primaires qui s’avèrent humiliants et intrusifs, une pénurie de services et de soins répondant aux besoins particuliers des personnes trans, des processus de changements aux documents juridiques qui sont excessivement lourds, et des directives et politiques qui limitent l’accès aux établissements séparés par genre (réservés seulement aux hommes ou aux femmes). Vous pouvez, en tant que professionnels de la santé ou travailleurs sociaux, élargir votre conception de la santé en travaillant directement avec une clientèle trans. Le présent guide a été créé afin d’outiller les prestataires de service. Il renferme une abondante source de renseignements pratiques concernant la santé des personnes trans et illustre bien à quel point leurs besoins en matière de santé et de services sociaux sont aussi diversifiés que la population. Je m’engage! reflète le principe selon lequel la représentation des multiples facettes de la réalité des personnes trans est essentielle si l’on désire leur offrir des services qui sont adéquats et qui respectent leur intégrité.

Ce document, développé selon un modèle de réduction des méfaits, reflète une vision holistique de la santé. Le projet consistait à créer, dès le début, des ressources pertinentes pour le travail des fournisseurs de soins de santé et de services sociaux. Il visait à briser l’isolement du personnel aidant qui œuvre auprès des personnes trans et à remédier à la désinformation qui décourage maints professionnels  à travailler avec cette clientèle. Nous espérons que l’information contenue dans ce document favorisera le réseautage, renforcera les liens entre les travailleurs et travailleuses de première ligne et les divers organismes communautaires, qu’elle leur permettra d’enrichir leur compréhension des besoins et réalités des personnes trans. Étant donné que les directives régissant l’accès aux services sont souvent déterminées au niveau provincial, certains de ces renseignements sont plus particulièrement pertinents au contexte québécois. Dans son ensemble, l’information fournie demeure applicable ailleurs au pays.

Ce guide est une initiative d’Action santé travesti(e)s et transsexuel(le)s du Québec (ASTT(e)Q), un projet satellite de CACTUS-Montréal (Centre d’action communautaire auprès des toxicomanes utilisateurs de seringues). ASTT(e)Q a été fondé en 1998 pour contrer la pénurie de services pouvant répondre de manière adéquate aux besoins des personnes trans. Le projet découlait d’un groupe de soutien aux femmes transsexuelles séropositives. À la fin des années 1990, CACTUS-Montréal réalise une évaluation des besoins afin de définir les principes directeurs d’ASTT(e)Q. L’organisme trouve ses assises dans un contexte historique riche en activisme communautaire pour la promotion des droits et intérêts des personnes trans et pour leur accès aux services sociaux, aux services de santé, au logement, à des conditions de travail (particulièrement pour les travailleuses du sexe) adéquates et à la prévention du VIH. ASTT(e)Q a pour mission d’améliorer la qualité de vie des personnes trans au Québec.

Un comité consultatif de plus d’une douzaine de personnes a orienté le contenu de ce guide. Le comité est composé de personnes trans issues de diverses communautés ainsi que d’intervenants et d’intervenantes de première ligne, de professionnels de la santé, et de prestataires de services qui travaillent auprès des personnes trans et défendent leurs intérêts. Partant du principe que les personnes trans doivent pouvoir participer, et de façon significative, à l’élaboration de leurs propres ressources en matière de santé, ce sont leurs voix qui ont été d’abord et avant tout privilégiées au cours du processus de consultation.

Nous espérons que ce guide s’avérera un outil efficace pour les professionnels de la santé, les travailleurs sociaux et les intervenants de première ligne, qu’il servira à les habiliter à mieux répondre aux besoins des personnes trans dans les divers réseaux et systèmes actuels.

Ce document a été développé à partir du Project Max Guide.
 
Cette ressource peut être reproduite et distribuée librement, mais elle ne peut être vendue. 
 
Ce projet a été rendu possible grâce à l’aide financière de l’Agence de la santé publique du Canada. Les opinions exprimées dans ce document ne reflètent pas nécessairement les points de vue de l’Agence de santé publique du Canada.